CELIBATARD 2.0

Unknown

Tinder, Happn, Meetic, Gleeden, Youporn, 6annonce…
Il y en a pour tout les goûts.
Autant de sites proposant l’amour assisté, le plaisir rémunéré.
Les prix varient selon la prestation; d’un abonnement de 30 euros à 350 euros l’heure.
Le point commun de ces plateformes d’amour digital, c’est leur coté interchangeable, complémentaire, à usage unique et souvent répétitif.

Tout devient la copie d’une copie, et nous aussi.

Reproduire un schéma tout tracé, sans avoir à sortir de sa zone de confort; et prévoir l’amour au fond de son canapé, avec une connexion wifi.
Tel est le prix à payer pour accéder aux plaisirs éphémères de notre société moderne.
Des amours et des amis jetables, à volonté; et peut importe car l’offre est pléthorique, variée, illimitée et renouvelable.
L anonymat des grandes villes et la solitude des campagnes font le succès de l amour digital, qui répond au formidable besoin d’être en couple à tout prix, comme dans “l amour est dans le pré”.
Armé d’un iPhone, les opportunités de rencontres, jusqu’alors inaccessibles, s’ouvrent à vous pour remplir une vie sociable sinistrée.

La rencontre traditionnelle, oldschool, dite « normale », dans un restaurant un bar ou un supermarché, impose une dose d’audace, une prise de risque. Celle de plaire ou de se prendre une veste ou de repartir avec un 06.
C est quand même une perspective plus excitante que de swiper un écran pour un éventuel match avec de parfaits inconnus.
On exploite tout les filons de l’affection, à l’audace ou à l’abonnement. Et pourquoi pas ? pourquoi choisir? autant mettre toutes les chances de son côté!

Avec une activité assidue sur les réseaux sociaux des couples en devenir, on tourne à 3 ou 4 dates par semaine. Évidemment il ne faut pas être trop regardant sur la qualité des produits. Cette pratique de serial-dater est un moyen comme un autre de faire un doigt d’honneur  à la solitude, lors des longues soirées d hiver.

Statistiquement, plus on multiplie le nombre des rencontres, plus on a de chances de concrétiser; et ainsi faire baisser son CPB, pour une meilleure rentabilité du projet.
Comprenez « coup pour baise ». Ce ratio  qui se calcule en terme de temps passé et d argent investit, doit être le plus bas. Ceci pour faire diminuer le coût marginal de la date.

En dehors de ces considérations cyniques et bassement matérialistes, il sommeille en chacun d entre nous un cœur qui  bat, une naïveté qui subsiste.
Le fantasme de rencontrer celui ou celle qui nous fera sortir de l engrenage du célibat, qui nous fera annuler notre abonnement tinder.

Mais la dictature sociale imposée par le dieu smartphone et la tyrannie des habitudes ont la vie dure… Longue vie à l amour sur commande,

Love me tinder, love me true, never let me goooo.

4 réflexions sur « CELIBATARD 2.0 »

  1. Beau texte mais ça m’attriste comment les relations “humaines” deviennent de plus en plus réduites à des pilules rapides à avaler qui ne procurent qu’une satisfaction à court terme. Je crois encore en le “courtship” des anciens jours. La galanterie quoi. Et c’est peut-être pourquoi je finirai seule. C’est une denrée rare de nos jours. Bonne journée Antoine🌷

    1. Hello Diana merci! Même si le txt est un peu cynique, les réseaux sociaux n ont pas tués la galanterie, ils s ajoutent à la vie réelle, car une fois le rdv pris sur une appli, on se retrouve “real life”, alors la galanterie reprend ses droits 😉

      1. Pourvu qu’on tombe sur un gentleman lolll

  2. Comment rencontrer l’amour, voilà la nouvelle manière d’aujourd’hui. Bon ou pas bon, je ne sais pas. Faire confiance à la vie, risque de moins décevoir.

    Sujet très intéressant et surtout d’actualités.

    Merci d’avoir visité mon blog

    Amitiés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close